Indemnisation moyenne de règlement des blessures au dos pour les accidents de voiture (2024)

Indemnisation moyenne de règlement des blessures au dos pour les accidents de voiture (1)

Cet article examine le montant moyen du règlement des réclamations pour accidents de voiture pour blessures au dos. J'ai mis à jour cette page pour la dernière fois le 14 décembre 2021.

Commençons par quelques statistiques. Une base de données sur les verdicts et les règlements a révélé que le verdict médian du demandeur pour les affaires de véhicules à moteur impliquant des blessures au dos est212 500 $.

Pour tous les cas de blessures d'accidents de voiture, de camion et de moto dans la base de données qui ont valu un verdict au plaignant, le prix médian est300 000 $.

Exemples de verdicts et de règlements dans les cas de blessures au dos

La difficulté d'utiliser des statistiques de verdict moyennes est qu'elles sont assez inutiles. Pourquoi? Le cas typique de blessure au dos n'est pas jugé. Ainsi, le règlement moyen d'une blessure au dos sera différent du verdict moyen.

Ainsi, la meilleure arme, bien que loin d'être parfaite, consiste à examiner les blessures au dos comparables à votre blessure. Cela ne vous donnera pas le paiement de l'indemnité de règlement que vous obtiendrez dans votre cas, même si les faits semblent identiques. Mais des exemples de règlements et de verdicts pour blessures au dos vous aident à mieux comprendre les fourchettes possibles pour votre cas.

  • Avril 2023 – Verdict de 25 000 $ à New York :Une femme de 48 ans faisait ses courses dans un magasin Hobby Lobby lorsqu'elle a trébuché et est tombée sur des étagères métalliques qui se trouvaient dans l'allée du magasin. Elle a affirmé souffrir de tensions lombaires et cervicales et d'hernies discales dues à la chute.
  • Janvier 2023 – Oregon 462 412 $ Verdict :Le demandeur a été frappé par un défendeur qui conduisait un gros camion semi-remorque. Le plaignant alléguait diverses blessures au dos, dont un spondylolisthésis lombaire à L2-3, un antérolisthésis, L2-3 paracentral droitdisqueprofilé, L3-4disquebombé, centraldisqueprotrusion en C3-4, compression des racines nerveuses en C4 et C7.
  • Février 2022 - Verdict de 2 168 000 $ au Texas :Un homme d'une quarantaine d'années a été blessé par derrière. Il a subi des blessures à la colonne vertébrale, dont une hernie lombo-sacrée. L'homme a subi quatre mois de soins chiropratiques. Il a également subi plusieurs interventions vertébrales. L'homme était interdit de soulever des objets lourds. Il ne pouvait plus travailler comme ouvrier dans un ranch. L'homme a allégué de la négligence envers le conducteur fautif. Il a affirmé avoir accéléré excessivement et n'avoir pas pris de mesures d'évitement. Le jury a accordé 2 168 000 $.
  • Décembre 2021 - Règlement de 100 000 $ en Géorgie :Un passager d'une trentaine d'années a été balayé. Elle a subi des hernies et déchirures C-3, C-45, C6-7, L-34 et L5-1 et une hernie L4-5. La femme a également subi des blessures aux tissus mous de l'épaule droite et du coude. La femme a suivi une thérapie chiropratique et physique. Elle a également subi des injections lombaires analgésiques. La femme a ressenti des douleurs résiduelles au dos, au cou et à l'épaule droite. Ses blessures ont affecté sa capacité à effectuer les tâches ménagères. La femme a allégué de la négligence envers le conducteur fautif. Elle a affirmé qu'il avait accéléré excessivement et changé de voie de manière dangereuse. La femme a reçu un règlement de 100 000 $ pour une blessure à la colonne cervicale.
  • Décembre 2021 - Mississippi 302 968 $ Verdict :Une femme de 44 ans a été percutée. Elle a subi une déchirure du labrum et une entorse lombaire. Elle a subi une réparation à l'épaule. La femme a également développé une anxiété liée à l'accident. Elle alléguait de la négligence envers le conducteur fautif. Elle a affirmé qu'elle n'avait pas freiné à temps et maintenu une veille appropriée. Le jury a attribué 302 968 $.
  • Novembre 2021 - Verdict de 554 000 $ en Louisiane :Un conducteur de camion-benne a été percuté par un camion-remorque. Il a subi des lésions cervicales et lombaires des tissus mous. L'homme a subi des fusions vertébrales. Il a développé une maladie du segment adjacent. L'homme a allégué de la négligence envers le chauffeur du camion. Il a affirmé qu'il avait accéléré excessivement et n'avait pas réussi à maintenir une surveillance appropriée. Le jury 554 000 $.
  • Juillet 2021 - Règlement de 700 000 $ en Virginie :Un piéton a été percuté à un passage pour piétons. Elle a subi une fracture par compression L1, une fracture de la hanche gauche, une fracture du péroné, une blessure au pied et une rupture de la vessie. La femme a été hospitalisée pendant une semaine. Elle a passé une semaine supplémentaire dans un centre de réadaptation. La femme a suivi une thérapie physique et des soins des plaies pendant plusieurs mois. Elle a éprouvé une flexibilité limitée de la hanche pendant l'exercice. La femme a allégué de la négligence envers le conducteur fautif. Elle a affirmé qu'il avait omis de céder le passage à un piéton et de faire un guet approprié. Elle a reçu un règlement pour blessure au dos de 700 000 $.
  • Juin 2021 – Texas 312 198 $ Verdict :Une femme de 42 ans a été percutée par un chauffeur-livreur de Domino's. Elle souffrait de renflements cervicaux et lombaires et de douleurs à l'épaule droite. La femme a suivi plusieurs mois de kinésithérapie. Elle a ensuite subi des injections de stéroïdes à l'épaule et au col de l'utérus. Toutes ses blessures ont disparu sauf celles liées au cou. Deux ans plus tard, la femme a subi une discectomie cervicale et une fusion. Elle alléguait que la négligence du conducteur du Domino avait causé ses blessures. Elle a affirmé qu'il n'avait pas réussi à ralentir et à maintenir une distance appropriée. La femme a également intenté une action en responsabilité du fait d'autrui contre Domino's. La défense a nié toute responsabilité. Ils ont fait valoir que la femme s'est soudainement arrêtée. Le jury a conclu que le chauffeur-livreur était responsable à 80 % et la femme à 20 %. Ils ont accordé 312 198 $.
  • Mai 2021 – Kentucky 497 611 $ Verdict :Une femme de 71 ans était passagère dans le véhicule de son mari. Ils étaient à l'arrière. La femme a subi l'aggravation de sa précédente fusion L4-5 et une blessure C4-7. Elle a suivi une thérapie de gestion de la douleur. Un an plus tard, la femme a subi une fusion C4-7. Elle a réglé avec l'assureur de son mari pour 100 000 $. La femme a alors fait une réclamation UIM contre Erie. Elle alléguait que la négligence de l'autre conducteur lui avait causé des blessures. La femme a affirmé qu'elle avait accéléré excessivement et n'avait pas réussi à maintenir une surveillance appropriée. Un jury a déclaré l'autre conducteur responsable à 70% et le mari de la femme à 30%. Ils ont accordé 497 611 $.
  • Novembre 2020 – Verdict de 209 000 $ à Washington :Un passager de la navette, âgé de 64 ans, a été impliqué dans un accident de marche arrière. Il a subi des renflements C5-6, C6-7, L4-5 et L5-S1. Le neurochirurgien de l'homme a recommandé une discectomie et une laminectomie. Il a allégué de la négligence envers le chauffeur de la navette. L'homme a affirmé qu'il avait fait marche arrière de façon dangereuse avec son véhicule. Il a également allégué une responsabilité du fait d'autrui contre l'employeur du chauffeur de la navette. Le jury a accordé 209 000 $.
  • Août 2020 - Oregon 25 557 $ Verdict: Une femme était désossée en T. Elle a souffert d'entorses et de foulures de la poitrine, du cou et du bas du dos, d'un dysfonctionnement somatique et segmentaire et d'une protraction du disque lombaire intervertébral. La femme a allégué que le défaut du conducteur fautif de donner le droit de passage lui avait causé des blessures. Un jury lui a décerné 25 557 $.
  • Août 2020 - Verdict de 14 324 $ à Washington :Un homme de 47 ans a été percuté. Il souffrait d'entorses cervicales, lombaires et thoraciques avec dysfonction somatique et segmentaire et dégénérescence C4-5 et thoracique. L'homme a allégué de la négligence envers le conducteur fautif. Il a affirmé qu'il l'avait talonné par négligence et qu'il n'avait pas ralenti. Le jury a accordé à l'homme 14 324 $.
  • Août 2020 – Règlement de 25 000 $ à New York :Un passager mineur a été percuté de plein fouet. Il a subi une blessure au bas du dos - renflement L3-4 et L5-S1 - et une fracture de la clavicule gauche. La mère du garçon a allégué une négligence envers le conducteur fautif. Cette affaire s'est soldée par un règlement de 25 000 $.
  • Mai 2020 – Washington 72 452 $ Verdict :Une femme de 52 ans a été percutée. Elle souffrait d'une hernie lombaire avec radiculopathie. La femme a subi des soins chiropratiques, des injections de stéroïdes, une massothérapie et une thérapie physique. Elle alléguait de la négligence envers le conducteur fautif. La femme a affirmé qu'il l'avait talonnée par négligence et qu'il n'avait pas freiné à temps. La défense a nié toute responsabilité. Ils ont fait valoir que les blessures de la femme étaient préexistantes. Le jury a accordé à la femme 72 452 $.
  • Avril 2020 - Règlement de 125 000 $ en Oregon :Un homme a été balayé. Il a souffert de saillies et de renflements de la colonne vertébrale, d'une déchirure annulaire avec picotements, engourdissements et radiculopathie, de contusions à la poitrine et aux mains, d'une hémorragie sous-conjonctivale et de l'aggravation de sa blessure lombaire préexistante. L'homme a allégué de la négligence envers le conducteur fautif. Il a affirmé avoir fait un changement de voie par négligence et avoir omis de maintenir une surveillance appropriée.
  • Mars 2020 - Verdict de 25 000 $ à New York: Alors qu'il était arrêté près d'une intersection, la camionnette du demandeur a été heurtée par la camionnette qui la suivait. Il a d'abord refusé de consulter un médecin, mais a rendu visite à son médecin traitant deux jours plus tard. Il a affirmé avoir subi un C-4-C-5herniationet des renflements à ses disques L1-L2, L2-L3 et L4-L5 qui ont causé des douleurs au bas du dos. Le plaignant a également subi de multiples déchirures sur son épaule droite dominante. Il a suivi des cours de physiothérapie plus d'une semaine après son diagnostic. Il a été opéré de l'épaule droite. En conséquence, le demandeur éprouve maintenant des difficultés avec les activités de base. Son médecin a estimé qu'il aurait besoin d'une intervention chirurgicale à la colonne vertébrale. Le jury a accordé au demandeur 25 000 $ en dommages-intérêts.
  • Février 2020 - Verdict de 33 525 $ au Texas: Alors que le demandeur roulait vers l'est, le défendeur circulant vers le sud a percuté son véhicule après s'être arrêté à un panneau d'arrêt. Son véhicule a atterri dans une cour. Deux jours plus tard, il s'est rendu aux urgences, où on lui a diagnostiqué une douleur dorsale des tissus mous et un hématome de la main gauche. Il a finalement subi des hernies à ses C2-3, C3-4, C4-5, C5-6, C6-7, L2-3, L3-4, L4-5 et L5-S1. Il a suivi une thérapie physique avec un chiropraticien. Le demandeur a également subi une gestion de la douleur, consistant en des injections épidurales de stéroïdes. Il a également subi des injections lombaires et cervicales. Le demandeur a noté qu'il continuait à ressentir des douleurs au bas du dos s'il restait assis pendant de longues périodes. Le jury a accordé au demandeur 33 525 $.
  • Février 2020 - Verdict de 22 890 $ au Texas: Dans cette affaire, le demandeur a heurté le véhicule du défendeur alors que celui-civirage à gauche. Il a subi des saillies discales en C5-6 et L3-4 et des blessures aux tissus mous du cou, du dos et de l'épaule gauche, notamment Il a subi plus de trente séances de physiothérapie et de chiropratique en trois mois. Le demandeur ne peut donc plus skier ni surfer. Le jury a accordé au demandeur 22 890 $, qui ont été réduits à 18 312 $ sur la base d'une négligence comparative.
  • Février 2020 - Règlement de 1 980 000 $ en Virginie: Alors qu'un passager d'un véhicule sortait de la route et heurtait un camion semi-remorque stationné illégalement, le demandeur a subi de multiples blessures. Ils comprenaient des fractures à la L2, au sternum, à la cheville et aux côtes. Donc clairement, c'est plus qu'un cas de blessure au dos, mais une fracture L2 est une blessure grave. L'affaire s'est réglée pour 1 980 000 $.
  • Janvier 2020 – Maryland 205 392 $ Verdict: Alors qu'il conduisait sur Shady Grove Road à Gaithersburg, le véhicule du demandeur a été embouti par un automobiliste endormi au volant. En plus des blessures au genou, le demandeur a subi des blessures aux tissus mousdoset les blessures au cou. Il a subi une thérapie physique et une opération du genou. Le jury du comté de Montgomery a accordé au demandeur 205 392 $.
  • Décembre 2019 – Maryland Verdict de 200 000 $: La plaignante a balayé le côté en entrant dans une intersection. Elle a subi une hernie discale C-56 et l'aggravation de son kyste lombaire anciennement asymptomatique. Deux mois plus tard, elle a subi une chirurgie de fusion et une discectomie cervicale antérieure. Le demandeur a ensuite suivi une thérapie physique et une gestion de la douleur. Ses experts ont témoigné que la collision lui avait causé une hernie discale et un kyste aggravé. La plaignante prétend également qu'elle est incapable de retourner au travail. L'avocat de la défense a soutenu qu'elle était physiquement capable de travailler. Leur expert en orthopédie a témoigné que son hernie préexistait également à la collision, de sorte que leur offre de règlement dans ce procès de fusion vertébrale était faible. Le jury du comté de Frederick a accordé 200 000 $.

  • Décembre 2019 – Maryland 120 429 $ Verdict :Le demandeur, après s'être arrêté derrière un autobus scolaire, a été percuté par le défendeur. En plus des blessures aux tissus mous de l'épaule, du cou et des côtes, le demandeur avait une discopathie dégénérative préexistante dans la colonne vertébrale qui s'était aggravée. Il souffrait de douleurs radiculaires chroniques dans sa région lombaire. Il a suivi des cours de physiothérapie et des injections de stéroïdes pour le traitement. Ses blessures aux tissus mous ont disparu, mais pas ses blessures au bas du dos. Le physiatre du demandeur a témoigné que la collision avait causé ses blessures à la colonne vertébrale, nécessitant une intervention chirurgicale future, y compris une chirurgie de fusion par laminectomie dans sa région lombaire. Le jury du comté de Montgomery a accordé au demandeur 120 429 $ en dommages-intérêts.
  • Novembre 2019 – Maryland 7 483 254 $ Verdict: Dans une station-service, une camionnette d'électricien a percuté le véhicule du plaignant sur le côté. Le demandeur a également témoigné qu'il avait vu la fourgonnette partir de la pompe à essence et heurter la portière du côté conducteur. Une IRM a révélé une hernie L5-S1 et l'aggravation d'une discopathie dégénérative en C3-4 et C5-6. Le demandeur souffrait également d'une radiculopathie cervicale post-traumatique. Après deux ans de thérapie physique et de gestion de la douleur, ses médecins ont recommandé une discectomie et une chirurgie de fusion à deux niveaux, qui ont échoué. Deux ans plus tard, il a subi une chirurgie de révision de la colonne vertébrale dans sa région lombaire. Cela n'a pas réussi et il était maintenant en état d'ébriété permanente. Il ne peut plus travailler. Un jury du comté de Prince George a accordé 7 483 253,89 $.
  • Janvier 2019–Maryland Verdict de 14 700 $ :Demandeur conduisait son véhicule vers une intersection lorsqu'un véhicule conduit par le prévenu a tenté de tourner à gauche devant son véhicule. Les véhicules sont entrés en collision et le demandeur a affirmé avoir subi des blessures au dos, causant une douleur et un inconfort continus. Le défendeur a reconnu sa responsabilité, mais l'affaire a fait l'objet d'un procès sur le lien de causalité et les dommages-intérêts. Le jury a accordé 14 780 $ en dommages-intérêts.
  • Octobre 2018–Maryland 53 883 $ Verdict :Le demandeur, un chauffeur d'UPS, conduisait unUPSsemi-remorque sur la I-95 juste au nord de Baltimore lorsque le défendeur l'a embouti. Le demandeur aurait subi des blessures au milieu et au haut du dos et a demandé une indemnisation pour douleur et souffrance, frais médicaux et perte de salaire. L'affaire a fait l'objet d'un procès enComté de Montgomery,et le jury a attribué 53 000 $.
  • Janvier 2018–Maryland Verdict de 28 600 $ :La demanderesse traversait l'intersection de Fulton Ave et Pressman Street à Baltimore lorsqu'un autre véhicule a allumé un feu rouge et l'a heurtée. Le conducteur de l'autre véhicule a pris la fuite et n'a jamais été identifié. La plaignante a poursuivi son assureur,Allstate, pour les prestations UIM et a reçu 28 000 $.
  • Avril 2017–Verdict de 60 000 $ du Maryland :La plaignante était une femme de 34 ans qui a pris l'arrière sur une autoroute. Elle s'est fait une hernie discale dans le cou et a euradiculopathie, ce qui signifie que le disque touchait une racine nerveuse. Le jury de Westminster relativement rural a accordé 60 000 $.

Quelques verdicts plus anciens

  • Décembre 2015–Maryland Verdict de 130 000 $ :Le demandeur, un homme à la retraite de 68 ans, s'est arrêté sur l'autoroute et a été percuté par l'arrière, ce qui aurait entraîné une herniedisque. Le défendeur a allégué que le demandeur avait contribué à l'accident en s'arrêtant très soudainement et inutilement. Le jury enComté de Prince Georgea conclu en faveur du demandeur et a accordé des dommages-intérêts de 130 000 $ pour ses blessures au dos qui, selon lui, auraient un impact permanent sur sa vie.
  • juin 2015–Verdict de 18 000 $ du Maryland :Le demandeur a subi une hernie discale lombaire, une angoisse mentale et des blessures aux tissus mous du cou à la suite d'une collision par l'arrière. Le défendeur a contesté la responsabilité et contesté la nature et l'étendue des blessures alléguées par le demandeur. Un jury du comté de Prince George a accordé 18 000 $ de dommages et intérêts. Il s'agit d'une perte difficile dans un lieu qui a toujours favorisé les plaignants.
  • Juin 2014, Maryland : 113 555 $ Verdict :Une directrice marketing locale se dirigeait vers une table sur la terrasse extérieure du restaurant J. Paul's Harbour Place au centre-ville de Baltimore lorsqu'elle est entrée dans une gouttière non couverte et a trébuché et est tombée. Elle a été emmenée en ambulance à une salle d'urgence locale, où on lui a diagnostiqué une cheville fracturée et une hernie discale lombaire. La cheville a été mise en place et moulée et retirée six semaines plus tard. Ses blessures au bas du dos ont nécessité plusieurs mois de physiothérapie et de traitement chiropratique. Elle a poursuivi les propriétaires du restaurant pour négligence, affirmant que les tables et les chaises étaient trop proches du caniveau ouvert. Les défendeurs ont fait valoir que la gouttière était clairement marquée et que le demandeur avait déjà visité le restaurant et connaissait le plan d'étage. UNVille de Baltimorele jury a rendu un verdict en faveur du demandeur pour 113 555 $.
  • Avril 2014, Maryland : 412 738 $ Verdict :Une femme de 30 ans était passagère dans le véhicule de son ami voyageant vers le nord surAutoroute Ritchiedans le comté d'Anne Arundel. Son amie a tenté de tourner à gauche sur les voies de circulation en direction sud lorsque la voiture a été bordée par un véhicule en direction sud qui roulait à environ 50 mi/h. La femme a été transportée en ambulance vers un hôpital local, où on lui a diagnostiqué trois côtes fracturées, des ecchymoses et des blessures au cou et au dos. Ses blessures ont nécessité un traitement par un orthopédiste, un physiothérapeute et un chiropraticien. Elle a poursuivi son ami pour négligence, n'ayant pas cédé le passage à la circulation venant en sens inverse et n'ayant pas surveillé convenablement. La défenderesse a stipulé la responsabilité en échange d'un plafond de verdict à 100 000 $ (limites de sa police d'assurance), mais a fait valoir l'étendue des blessures de la demanderesse, affirmant que le traitement du dos et du cou de la demanderesse était excessif et inutile. Un jury du comté d'Anne Arundel a trouvé pour le demandeur 412 737,77 $, qui a été réduit à la somme stipulée de 100 000 $.
  • Avril 2014, District de Columbia : 15 285 $ Verdict :Un homme de 63 ans a reçu un diagnosticmouchoir douxlésions cervicales et lombaires et aggravation d'une discopathie dégénérative préexistante après avoir été percuté à un carrefour. Le conducteur qui l'a frappé n'était pas assuré, alors l'homme a poursuivi son transporteur non assuré, State Farm. Le demandeur a affirmé que le conducteur n'avait pas surveillé correctement et n'avait pas maintenu une distance appropriée entre les véhicules. Bien que State Farm n'ait pas contesté le conducteur fautif, ils ont contesté l'étendue des blessures du demandeur. State Farm a affirmé que le demandeur n'avait pas été gravement blessé et que toutes les plaintes étaient liées à la discopathie dégénérative préexistante dans le bas du dos. Un jury du district de Columbia s'est prononcé en faveur du demandeur et lui a accordé 15 285,40 $. De toute évidence, le jury a au moins principalement acheté l'histoire de State Farm selon laquelle la blessure préexistante était la principale cause des blessures.
  • Mars 2014, Maryland : 61 628 $ Verdict :Un dirigeant d'assurance à la retraite traversait l'intersection des chemins Magruder et Newburgh à Catonsville lorsqu'il a été impliqué dans uneaccident de voiturelorsqu'un conducteur ne s'est pas arrêté à un panneau d'arrêt. Peu de temps après, il a demandé un traitement médical à son médecin traitant, se plaignant de douleurs au bas du dos et de maux de tête. Il a reçu une thérapie physique pour l'aggravation d'une fusion lombaire antérieure et a reçu un diagnostic de syndrome post-commotionnel. Il a poursuivi la conductrice pour la conduite négligente de son véhicule. Le défendeur a reconnu sa responsabilité mais a contesté l'étendue des blessures au dos du demandeur. Les arguments ont été présentés devant un tribunal de circuit du comté de Baltimore, où un jury a rendu un verdict de 61 628,35 $.
  • Janvier 2014; Maryland : 28 817 $Une femme de 69 ans roulait sur la banquette arrière du véhicule de son fils dans le comté de Prince George lorsqu'ils ont été emboutis par une fourgonnette qui a fait une embardée dans leur voie pour éviter d'entrer en collision avec un véhicule en stationnement. Une ambulance l'a emmenée dans une salle d'urgence locale, où elle a été soignée pour des maux de tête, des douleurs au bas du dos et des douleurs au genou gauche. Elle a rendu visite à un orthopédiste le mois suivant, où les IRM ont révélé une déchirure au genou gauche et des vertèbres glissées. Ses blessures ont nécessité de multiples séances de kinésithérapie et, plus important encore, l'utilisation permanente d'une canne pour marcher. Elle a poursuivi le conducteur de la mini-fourgonnette pour négligence, affirmant qu'il n'avait pas surveillé correctement. Le défendeur a admis sa responsabilité et un jury du comté de Prince George a accordé au demandeur 28 816,59 $. Je ne sais pas ce qui s'est passé ici, mais le jury n'a manifestement pas cru la victime.

Vous pouvez avoir encore plus de blessures au dosrèglements et verdicts.

Quel est le règlement moyen des blessures au dos ?

Les estimations sur le règlement moyen des blessures au dos varient de 10 000 $ à 90 000 $.

Nos avocats préfèrent regarder les statistiques médianes que les statistiques moyennes (c'est ainsi que j'ai commencé ce post). Avec les blessures au dos, il y a tellement de réclamations pour blessures extrêmement mineures et un plus petit nombre decatastrophiqueréclamations pour blessures au dos. Ces chiffres faussent la moyenne de règlement d'une manière qui peut induire en erreur. Je préfère donc les statistiques médianes à la moyenne.

Dans quelle mesure l'injection de stéroïdes augmente-t-elle le règlement ?

Les injections de stéroïdes augmentent le paiement moyen de l'indemnisation pour un règlement de blessure au dos. Les injections péridurales de stéroïdes signalent à la compagnie d'assurance que vous avez une blessure au dos plus grave. Il n'y a pas de statistiques sur l'augmentation exacte de la moyenne, et les règlements pour blessures au dos sans chirurgie auront presque invariablement des indemnisations inférieures à celles avec chirurgie.

Qu'est-ce qui fait reculer les montants de règlement des blessures ?

Plusieurs facteurs déterminent les montants de règlement dans les réclamations pour blessures au dos :

  • Responsabilité: Ça commence ici. Le degré de faute ou de négligence et la facilité de prouver que la responsabilité est nécessaire pour obtenir un règlement.
  • Gravité de la blessure: Plus la blessure est grave, plus le règlement sera élevé. Les blessures qui entraînent une invalidité à long terme ou permanente, telles que les lésions de la moelle épinière ou des lésions discales importantes, entraînent généralement des tassements plus élevés que les blessures au dos mineures ou modérées. Oui, nous avons eu du succès là où le traitement de la blessure au dos du client était limité. Mais un règlement de blessure au dos sans chirurgie sera inférieur à un cas où il y a une chirurgie, toutes choses étant égales par ailleurs. Cela est vrai même pour les patients qui peuvent présenter une radiculopathie cervicale ou lombaire.
  • Frais médicaux et perte de salaire: Les frais remboursables peuvent vraiment conduire à un règlement. Cela inclut les "dépenses pas vraiment remboursables comme les frais médicaux payés par l'assurance, du moins dans la plupart des juridictions. C'est l'une des raisons pour lesquelles les cas avec chirurgie ont une valeur de règlement plus élevée que les cas sans chirurgie : les factures médicales sont plus élevées.
  • La douleur et la souffrance: Il s'agit d'une mesure subjective de l'inconfort physique et de la détresse émotionnelle causés par la blessure. Il peut être difficile de quantifier, mais il est essentiel à la plupart des règlements de dommages corporels.
  • Impact sur la qualité de vie: Si la blessure a affecté la capacité du demandeur à profiter de la vie, à participer à des activités qu'il appréciait autrefois ou à effectuer des tâches quotidiennes, cela influencera le montant du règlement.
  • Force de la preuve: La quantité de preuves à l'appui de la cause du demandeur peut influer sur le montant du règlement. Les blessures objectives valent plus que les blessures subjectives, encore une fois, toutes choses étant égales par ailleurs. Des preuves solides qui montrent clairement la responsabilité de l'autre partie, l'étendue du préjudice et ses effets sur le demandeur peuvent entraîner un règlement plus élevé.
  • Votre avocat en cas d'accident: Nous mettons ce dernier. Mais c'est essentiel. Votre avocat compte. Les compétences et l'expérience de l'avocat représentant le demandeur peuvent également influer sur le montant du règlement. Un avocat expérimenté en dommages corporels négociera avec plus de succès un règlement plus élevé.

Rappelez-vous que chaque cas est unique et que les facteurs influençant un règlement peuvent varier considérablement d'un cas à l'autre.

Comprendre la valeur de votre cas de blessure au dos

Les statistiques, les exemples de règlements et les verdicts du jury vous aident à comprendre la fourchette de valeur de votre cas. Mais ils ne sont que le début de l'analyse. Les statistiques et les cas antérieurs ne peuvent prédire la valeur de votre cas. Il n'y a pas de calculateur de règlement des blessures au dos. Trop de variables sont dans le mélange pour isoler les facteurs qui ont conduit ces résultats à aller comme ils l'ont fait. Il n'y a tout simplement pas de formule ou de métrique pour calculer un paiement de règlement d'une réclamation individuelle pour blessure au dos.

Pourtant, ces exemples de règlements et de verdicts pour blessures au dos que je vous ai donnés ci-dessus ne sont pas sans valeur. Il s'agit d'un outil parmi d'autres à votre disposition pour vous aider à réduire la plage probable de votre cas, qui est en fin de compte le nombre que les compagnies d'assurance utiliseront pour calculer votre indemnité de règlement.

Si vous souhaitez en savoir plus sur votre cas, vous pouvez obtenir unévaluation de cas en ligne gratuiteou appelez-moi au800-553-8082.

Indemnisation moyenne de règlement des blessures au dos pour les accidents de voiture (2024)
Top Articles
Latest Posts
Article information

Author: Sen. Emmett Berge

Last Updated:

Views: 6462

Rating: 5 / 5 (80 voted)

Reviews: 95% of readers found this page helpful

Author information

Name: Sen. Emmett Berge

Birthday: 1993-06-17

Address: 787 Elvis Divide, Port Brice, OH 24507-6802

Phone: +9779049645255

Job: Senior Healthcare Specialist

Hobby: Cycling, Model building, Kitesurfing, Origami, Lapidary, Dance, Basketball

Introduction: My name is Sen. Emmett Berge, I am a funny, vast, charming, courageous, enthusiastic, jolly, famous person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.